Tout savoir sur le kakemono / roll'up

Graphisme / cible / identité visuelle / message

Avez-vous déjà pensé à ajouter le kakemono dans votre stratégie de communication ? Si vous avez une marque avec un local je vous conseille de l’ajouter si ce n’est pas encore fait. Car c’est l’un des supports de com les plus attirants et percutant qu’il soit. Encore faut-il savoir bien l’utiliser dans sa communication, mais rassurez-vous je vais vous en dire plus dessus. Vous êtes prêts ? ça commence…

1) C’est quoi un kakemono ? C’est quoi un roll up ?

Je pense qu’avant de vous expliquer comment utiliser un kakemono dans votre stratégie de communication de marque. Il serait bien de vous expliquer ce que c’est. Je vais vous mettre les deux termes en parallèle pour être le plus clair possible :

Un kakemono : C’est une grande affiche publicitaire très souvent suspendue dans des magasins, foire, salon etc. Sa grande taille le rend facilement percutant et attirant c’est pourquoi il est beaucoup aimé des marques. Et pour répondre à la question que vous vous êtes surement déjà posé… Le nom kakemono a bien une consonance asiatique, ce support de com est inspiré des décorations murales que l’on peut retrouver dans des pays asiatiques. Voilà pour la petite histoire !

Un roll’up : Très similaire au kakemono (pour ne pas dire que c’est la même chose), il sert également à faire la promotion d’une offre ou d’une marque. La seule différence que l’on peut dire sur le roll’up et le kakemono c’est au niveau de son installation. Le roll est souvent mis debout au sol, avec une base en métal et une tige à l’arrière qui permet de maintenir droite l’affiche. Il s’installe facilement et reste très pratique à utiliser dans un événement.

2) Quoi mettre dans un kakemono ou un roll’up ?

Bien maintenant concentrons-nous sur ce qu’il faut mettre dans ce support de communication qui est si aimé des commerçants. Vous savez j’aime dire « ne créez aucun design sans avoir une stratégie clairement définie » et cette phrase et valable également pour le kakemono (je dis kakemono mais c’est valable pour le roll’up aussi). Alors à quoi penser avant de passer à la création du design :

Savoir où il sera exposé : évident mais important à souligner. Savoir où ce kakemono va être installé va vous permettre de réfléchir à quel genre de message il faudra mettre. Par exemple s’il doit être suspendu en haut de votre stand il serait intéressant de mettre dans le design une grande flèche qui pointe vers le bas. Vous indiquerez aux visiteurs où ils doivent regarder. Ou encore si votre kakemono doit être devant votre stand, essayez de ne pas mettre la même information que les autres supports de com autour de lui. Enfin il est intéressant de savoir dans quel événement il sera installé pour essayer de faire un clin d’œil à cet événement dans votre design.

– La cible, votre client idéal : Le savoir c’est la base, normalement vous devez déjà savoir qui est votre client idéal si vous avez bien défini votre identité de marque. Si ce n’est pas le cas regardez cet article il pourra vous aider. Quand vous connaissez la personne avec qui vous allez parler, vous saurez comment lui parler. C’est sur ce principe-là qu’il est important de définir votre cible. Des futurs clients, des futures partenaires, des gens qui sont déjà clients… À vous de voir.

– Le message unique : On pense à tord que comme le kakemono est grand on peut mettre une tonne d’informations dessus. Grosse erreur, un kakemono doit avoir un seul et unique message à transmettre. Ce message peu être une promotion, une découverte, une annonce d’un futur lancement…À vous de voir.

– L’objectif : C’est différent du message unique, la l’objectif c’est la raison pour la quel votre visiteur va suivre le message sur le flyer. Le but final du kakemono est ce qui viens après l’appel à l’action. Pour vous donner un exemple concret : Mon message => venez découvrir en avant-première notre nouvelle gamme de produit. L’appel à l’action => Dit le mot magique aux représentants de la marque ! Le mot est « newnew » pour avoir 40% de réduction. L’objectif => faire découvrir la nouvelle gamme prendre des photos des clients au stand pour la seconde phase de la promo.

– Votre identité visuelle : Et pour finir vous faites un design qui respecte l’identité visuelle et votre identité de marque (personnalité, ton, typographie, couleur, etc). Pour la création de votre design il est préférable de faire appel à un pro. J’en suis d’ailleurs un, en tant que graphiste / webdesigner j’ai pour habitude de créer des kakemonos et des identités visuelles qui ont du sens pour diverses marques.

Maintenant vous avez tout pour que votre kakemono soit attirant.

roll-up-kakemono-bio-du-local-dans-mon-assiette-lovinsky-graphiste-webdesigner-freelance-nantes-44000 Comment créer une identité visuelle entière ? ​

QUELQUES MOTS POUR FINIR…

Un kakemono ou un roll’up peut ajouter une touche d’originalité à votre marque mais surtout attirer le regard des passants. Maintenant que vous savait comment rendre votre visuel efficace il ne vous reste plus qu’a le créer et passer commande chez un imprimeur.

Partager cet article

Milove Clairin / Graphiste & webdesigner freelance
Ma mission, est de vous partager tout ce que je sais sur la création de site web et le branding. Dans le but de vous aider à passer d’un “petit business” à un “grand business”. Ensemble, soyons des audacieux créatifs ! 

Quelques articles de blog qui pourraient vous plaire